Demain la brume

1990, Nevers. Katia, lycéenne rebelle, étouffe au bord de la Loire. Elle découvre la poésie, l’engagement et rêve d’indépendance. Elle tombe follement amoureuse de Pierre-Yves, libre et anticonformiste comme elle aimerait l’être. Mais la soif d’absolu du jeune homme va bien plus loin que la sienne…
1990, Zagreb. Damir et Jimmy sont les Bâtards célestes, le duo rock qui monte. Leur tube « Fuck you Yu » fait danser la jeunesse yougoslave, qui se reconnaît dans ses paroles iconoclastes. Et souvent mal comprises : la chanson va devenir, contre la volonté de Damir, un véritable hymne à l’éclatement de la Yougoslavie.
1990, Vukovar. Dans cette ville pluriculturelle, personne n’est censé savoir qui est serbe et qui est croate. Pour Nada, c’est un mensonge. Et chacun sait très bien quel est son camp.
Dans Demain la brume, Timothée Demeillers met en scène des destins malmenés par l’Histoire, dans une Europe où les frontières se renforcent au lieu de s’effacer.

  • Collection : Fictions (Littérature française)
  • ISBN : 978-2-36533-101-2
  • Date de parution : 3 septembre 2020
  • 400 pages, 19 €

La playlist :

Ils en parlent :

  • « Quelle claque ! Un très beau roman qui réussit à incarner les différents points de vue de la jeunesse sur ce conflit.  » Martin Knosp, Librairie nouvelle, Asnières.
  • « Demain la brume est le roman fiévreux, magistralement orchestré, d'une jeunesse éprise de rêves, de désirs et de liberté, enlacée dans l'étau sourd et chaotique d'une guerre qui se dessine entre les lignes, autour d'un chant, dans les silences, les leurres et l'incompréhension. » Mat Lartaud, Decitre , Grenoble.
  • « Bluffée par l'écriture et la construction de Demain la brume ! C'est encore un texte fort que nous livre cet auteur que j'aime décidément beaucoup. Mise en scène des personnages, narration, découpage des chapitres, documentation historique, tout y est impeccable !  » Sandra Girault, Ombres blanches, Toulouse.
  • « Demain la brume est une plongée dans la vie de ces jeunes, français ou yougoslaves, dans les années 90 et 91. On partage, en apnée complète, leurs rêves, leurs désillusions, leur hargne, leur fougue. Une écriture dense et fluide, une superbe lecture.  » Aude Farès, Le Chameau sauvage, Toulouse.
  • « Demain la brume est un roman choral bluffant, qui navigue entre le rock des années 1990, la révolte de l'adolescence qui se termine et la politique internationale. Un roman où la guerre unit et désunit les familles, les voisin.es, les villes. Une écriture qui dit la rage, l'incompréhension, la sidération, le doute, la peur et les certitudes d'être dans le vrai. » Hélène Deschères, Récréalivres, Le Mans.