Magma Tunis (poche)

Ghaylène, jeune urbaniste tourmenté, est au bout du rouleau. Il stagne professionnellement et sa salle de bain est sur le point de s’effondrer, tout comme sa relation avec Chiraz, excentrique étudiante en sociologie. Suite à une violente dispute, il quitte leur appartement dans l’intention de se donner la mort. Mais ce jour-là, rien ne va se passer comme prévu à Tunis : des chats étranges envahissent la ville, des lancers de pétards génèrent de dangereux mouvements de foule, et des happenings d’art contemporain perturbent un peu plus le quotidien… Les forces de l’ordre sont sur les dents, et Ghaylène ne tarde d’ailleurs pas à remarquer qu’il est suivi.

Portrait plein de fantaisie de la ville de Tunis et de ses habitants, Magma Tunis met en lumière une jeunesse post-révolutionnaire désenchantée.

Prix littéraire des Grandes Écoles 2019.

Finaliste du prix Écrire la ville 2019.

 «Un roman poétique et pétillant.» Le Monde

Parution : 3 mars 2023

Je suis l’hiver (poche)

Traduction : Maïra Muchnik  

Jeune diplômé de l’école de police, Pampa Asiain est muté dans le village de Monge. Là-bas, il n’y a rien – une route, un bar, des maisons abandonnées – et il ne se passe rien, du moins en apparence. Jusqu’à ce soir d’hiver où un appel téléphonique l’envoie sur la rive d’un lac. Pampa y trouve le corps d’une jeune fille pendue aux branches d’un arbre. Contre toute attente, il décide de ne parler à personne de sa découverte, et c’est d’une manière peu orthodoxe qu’il va se mesurer aux secrets de cette petite communauté…

Entre Fargo et Twin Peaks, Ricardo Romero nous emmène au plus profond de l’Amérique, où nos tragédies se font insignifiantes devant l’immensité de la nature. Fort de son atmosphère onirique, Je suis l’hiver hantera longtemps le lecteur avec ses décors enneigés et ses personnages profondément humains.

« Un roman argentin méditatif et poétique, comme la neige qui ralentit le temps, recouvre les traces et étouffe les cris. » L’Obs

Parution : 6 janvier 2023

Jusqu’à la bête (poche)

Erwan est ouvrier dans un abattoir près d’Angers. Il travaille aux frigos, au rythme des carcasses qui s’entre­choquent sur les rails. Une vie à la chaîne parmi tant d’autres, vouées à alimenter la grande distribution en barquettes et brochettes. Répétition des tâches, des gestes et des discussions, cadence qui ne cesse d’accélérer… Pour échapper à son quotidien, Erwan songe à sa jeunesse, passée dans un lotissement en périphérie de la ville, à son histoire d’amour avec Laëtitia, saisonnière à l’abattoir, mais aussi à ses angoisses. Qui le conduiront à commettre l’irréparable.

Jusqu’à la bête est le récit d’un basculement, un roman sans concession faisant résonner des voix qu’on entend peu en littérature.

Prix du Deuxième Roman de Grignan, prix Hors Champ, prix du Jeune Romancier Le Touquet-Paris Plage, prix Calibre 47.

« Un texte virulent et engagé, poisseux comme le sang, où les mots claquent comme les clacs de la chaîne. »  L’Obs

Parution : 6 janvier 2023