Roberto Arlt

Roberto Arlt est une grande figure de la littérature argentine, dont l’œuvre est partiellement traduite en français. Écrivain de la ville mais aussi des marginaux et des délaissés (Les Sept Fous, Les Lance-flammes), Arlt manie à merveille une langue hybride, faite d’espagnol traditionnel et d’argot de Buenos Aires. Il est décédé en 1942.

Au catalogue Asphalte :