Pssica

Traduction : Diniz Galhos  

Rejetée par ses parents après la diffusion d’une vidéo intime, Janalice, quatorze ans, est envoyée chez sa tante, dans le centre-ville de Belém. L’adolescente va se familiariser avec la faune interlope de ses rues : vendeurs à la sauvette, toxicomanes et maquereaux. Mais sa beauté attire rapidement la convoitise et Janalice finit par se faire kidnapper en pleine rue.

Amadeu, un flic à la retraite, s’empare de l’affaire par amitié pour le père de la jeune fille. Sur les traces de Janalice, il entame un périple halluciné en Amazonie, à la frontière du Brésil et de la Guyane française. C’est là que s’entrecroisent toutes sortes de trafics – orpaillage, piraterie fluviale, prostitution infantile et traite des blanches –, le tout avec la complicité de l’administration locale. Mais arrivera-t-il à temps pour sauver Janalice de l’horreur ?

Après Belém, Moscow et Nid de vipères, Edyr Augusto prouve qu’il n’a rien perdu de sa plume nerveuse et sèche. Dans Pssica, il montre Cayenne, capitale d’un territoire français méconnu, sous un jour vertigineux.

Parution : 9 février 2017

Chat sauvage en chute libre

Traduction : Christian Séruzier  

Australie, dans les années 1960. Le narrateur, jeune métis aborigène, sort d’un court séjour en prison suite à un cambriolage. Livré à lui-même, il erre entre les bars jazz, où il risque de retrouver ses mauvaises fréquentations, et les plages où flâne la jeunesse dorée locale. Il se heurte de nouveau aux multiples barrières entre lui et les blancs, lui et les Aborigènes, lui et une société dans laquelle il ne trouve pas ses repères. Dans une librairie, il tombe sur un exemplaire d’En attendant Godot de Samuel Beckett, qui lui fera l’effet d’un électrochoc…

Parcours initiatique entre spleen urbain et retour à la brutalité du bush, Chat sauvage en chute libre est un roman politique, mais aussi l’histoire d’une rédemption.

Parution : 12 janvier 2017

Malicia

Traduction : Hélène Serrano  

Juan Carlos et Perla viennent de se marier. Accompagnés de Mauricio, « meilleur ami » mais surtout souffre-douleur de Juan Carlos, ils comptent passer leur lune de miel dans la station balnéaire de Carlos Paz, connue pour ses casinos et ses cabarets. Mais un tueur psychopathe sévit sur place, s’attaquant aux stars et aux danseuses. Perla, qui n’est ni l’une ni l’autre, sera sa prochaine cible…

Contre toute attente, elle survit à l’agression et, suite à cette expérience, décide de se lancer dans le showbiz. Mais c’est sans compter une troupe de nonnes satanistes qui ont d’autres projets pour elle et son mari.

Le séjour à Carlos Paz ne sera décidément pas de tout repos !

Parution : 3 novembre 2016

Société noire

Traduction : Marianne Millon  

Les Triades, redoutables mafias chinoises, ne sévissent pas qu’à Hong Kong : elles se déploient aux États-Unis et en Europe. Seule Barcelone se croit encore épargnée… Plus pour longtemps.

Société noire s’ouvre sur une découverte macabre : la tête décapitée d’une femme sur un capot de voiture, dans une rue barcelonaise. Cañas, inspecteur aguerri de la police nationale espagnole, est convaincu que les Triades sont derrière tout ça. Sauf que sa vie personnelle mouvementée va l’empêcher de s’impliquer entièrement dans cette affaire. Il charge son indic Liang, un Sino-espagnol né à Hong Kong, d’infiltrer pour lui la mafia chinoise. En toute discrétion, d’autant que les supérieurs de Cañas pensent pour leur part que le meurtre porte la marque des Maras – gangs ultra-violents d’Amérique centrale. Mais Liang lui-même n’est pas au-dessus de tout soupçon…

Parution : 13 octobre 2016

F

Traduction : Mélanie Fusaro  

L’histoire de la femme qui devait tuer Orson Welles.

À vingt-cinq ans, avec un passé de guérillera et une carrière de tueuse à gages, Ana a tout vu : décapitations, chutes mortelles, exécutions par balle… Mais elle n’a jamais vu Citizen Kane, considéré comme le plus grand film de tous les temps.

Quand son commanditaire habituel lui désigne Orson Welles comme cible, Ana prend conscience de ses lacunes cinématographiques et entreprend, pour préparer cet assassinat, de découvrir la filmographie de sa prochaine victime.

De Paris à Los Angeles en passant par Rio, Ana développe une obsession pour le réalisateur, jusqu’à le rencontrer et travailler pour lui. Mais autour d’Orson Welles, fiction et réalité, vérités et mensonges finissent toujours par s’entremêler…

Première sélection du prix Médicis 2016.

Parution : 15 septembre 2016

Sporting Club

Dans une capitale méditerranéenne jamais nommée, un homme, le narrateur, doit interviewer Camille, personnage mystérieux et insaisissable, dans le dessein d’écrire un livre. Mais Camille ne cesse de se dérober, de décaler leurs rendez-vous. Le narrateur passe alors le plus clair de ses journées dans une piscine en bord de mer, le Sporting Club. Pour tuer le temps, il observe la ville qui se transforme – toujours plus hostile et agressive, comme sourde à son propre passé – et la faune qui la hante. Cette ville capharnaüm, écrasée par un soleil de plomb, affecte peu à peu le narrateur, qui nourrit son attente de rencontres dans lesquelles s’entremêlent les époques.

Parution : 1 septembre 2016