La Légende de Santiago

Traduction : Isabel Siklodi  

Santiago Quiñones est au bout du rouleau. Sa fiancée Marina ne l’aime plus, ses collègues policiers le méprisent et il est rongé par la culpabilité depuis qu’il aidé son beau-père gravement malade à mourir. Un soir, il tombe sur un petit dealer sans envergure, à la sortie d’un restaurant chinois connu pour être une plaque tournante de la drogue. À l’intérieur, le cadavre d’un trafiquant et une livre de cocaïne pure, que Santiago empoche sans se poser de questions, profitant de l’aubaine. Mais ce faux pas ne va pas tarder à le rattraper…

Dans La Légende de Santiago, Boris Quercia met en scène, dans une nouvelle aventure, son personnage de flic en perdition Santiago Quiñones, doté d’un sens de l’honneur aussi tordu que solide.

Le retour de Boris Quercia après Tant de chiens, Grand prix de littérature policière 2016 et Grand prix du roman noir étranger au festival de Beaune 2016.

Parution : 11 octobre 2018

Taxi

Traduction : Olivier Hamilton  

« Il faut qu’on parle », annonce un matin Lola à son mari Sandino, chauffeur de taxi. « Ce soir, à mon retour », répond celui-ci avant de se laisser absorber par la ville. Et il ne rentre pas, entamant une odyssée de sept jours et six nuits, s’abrutissant de travail pour éviter cette discussion fatidique, car il le sait : sa femme, lasse de ses infidélités, veut le quitter.

Sandino parcourt Barcelone, ses quartiers, ses rues, chargeant client après client, tous pénitents dans son taxi transformé en confessionnal. Histoires, conversations, mensonges, fantômes du passé, collègues, amis, maîtresses : au fil des heures et de l’insomnie, tout se mélange dans la tête du chauffeur, qui ne demande qu’à devenir quelqu’un de meilleur. Dans cette fuite vers l’avant, Sandino tâche de venir en aide à sa collègue Sofía et à son ami Ahmed, mais ce faisant, c’est lui-même qu’il va mettre en danger.

 

Taxi est un roman total, peuplé de personnages subtils et complexes, en particulier Sandino, antihéros hantant une Barcelone qui rêve encore à ce qu’elle n’est plus, et dont il est le reflet. Une nouvelle fois, Carlos Zanón montre sa force narrative et le pouvoir d’évocation de son style.

Parution : 6 septembre 2018

Magma Tunis

Ghaylène, urbaniste intello et tourmenté, est au bout du rouleau. Il stagne professionnellement, sa salle de bain est sur le point de s’effondrer et sa relation avec Chiraz, étudiante en socio excentrique, touche à sa fin. Suite à une violente dispute, il quitte leur appartement dans l’intention de se donner la mort, rongé par la culpabilité. Mais rien ne va se passer comme prévu ce jour-là à Tunis : des chats étranges envahissent la ville, des lancers de pétards génèrent de dangereux mouvements de foule, et des happenings d’art contemporain loufoques perturbent un peu plus le quotidien… Les forces de l’ordre sont sur les dents, et Ghaylène ne tarde pas à remarquer qu’il est suivi. Le long des grandes avenues ou dans les rues tortueuses de la Médina, les personnages de Magma Tunis se croisent, s’évitent, se pourchassent…

Une jeunesse tunisienne désenchantée est mise en scène dans ce récit solaire, éloge à la fois de la nonchalance et de la rébellion. Ce premier roman est également un portrait plein d’humanité de la ville de Tunis et de ses habitants.

Parution : 30 août 2018

Le Parisien

Narval a été de tous les théâtres d’opérations : Congo-Brazzaville, Bosnie, Irak… Jusqu’au jour où les séquelles physiques et psychologiques de la guerre du Golfe mettent fin à sa carrière de soldat. Reconverti en porte-flingue pour un clan corse basé à Paris, il ronge son frein. Et saute sur l’occasion quand on lui propose une mission à Marseille : intégrer la protection rapprochée du maire, menacé par un dealer de la Castellane. Mais c’est un traquenard : « le Parisien » n’a été embauché que pour porter le chapeau d’un règlement de comptes…
Déterminé à se venger, Narval se lance dans une course-poursuite effrénée du Vieux-Port à Belsunce en passant par les Goudes et le stade Vélodrome, aidé par la belle Djamila et par Jean-No, ancien docker connaissant Marseille comme sa poche.

Efficace, énergique, étonnant : Le Parisien est à l’image de son personnage principal !

Parution : 3 mai 2018

Hôtel Jasmin

Traduction : Alexia Valembois  

Christiane Tarbenbek, la quarantaine, est institutrice à Hambourg. Elle n’a plus donné signe de vie depuis des semaines, après avoir fait la une de la presse à scandales pour avoir insulté une de ses élèves, réfugiée somalienne. Son fils Roland, en froid avec elle depuis qu’il a pris son indépendance, refuse néanmoins de croire à cette histoire. Certes, sa mère est fantasque et peu sociable, mais adresser des injures racistes à une enfant ? Difficile à avaler. Il fait donc appel à une détective privée qui, armée de son dictaphone, va interroger chacun des proches de la disparue. Peu à peu, les pièces du puzzle s’assemblent… Qui est réellement Christiane ? Qui la connaît vraiment ? Et que s’est-il passé dans sa salle de classe ?

Roman délicieusement loufoque, Hôtel Jasmin nous conduit de Hambourg au Caire, sur les traces d’une femme qui veut fuir sa vie.

Parution : 5 avril 2018

Ni de jour ni de nuit

Traduction : Mélanie Fusaro  

Monterrey, au nord du Mexique. Fernanda, vingt ans, rencontre Julio. Une passion dévastatrice les lie immédiatement. Mais la jeune femme prend rapidement conscience qu’elle ne sait pas grand-chose de son petit ami, qui est en permanence escorté par des hommes de main.
Isolée dans une luxueuse villa, Fernanda se coupe bientôt de sa famille, de ses amis, de ses études – d’une existence normale, en somme – et découvre un nouveau quotidien fait d’argent facile, de fêtes bling-bling, d’épouses potiches, de passe-droits et de violence. Certes, tant qu’elle sera avec Julio et lui restera soumise, rien ne pourra lui arriver. Mais viendra le jour où Fernanda perdra ses illusions et découvrira qui elle est vraiment.

Ni de jour ni de nuit est un roman sauvage, énergique, porté par sa jeune et bouillonnante narratrice.

Parution : 8 mars 2018