Motel Valparaiso

Suite à une rupture amoureuse, un homme décide de quitter sa vie en France et part pour les États-Unis réaliser le road-trip qui redonnera un sens à son existence. Alors qu’il traverse en car une ville inconnue dans le désert de Sonora, il va apercevoir une femme qui semble lui faire signe, à une fenêtre. Happé par cette vision, il décide sur un coup de tête de poser là ses valises.

Installé au Motel Valparaiso, il entreprend d’explorer Cevola, cette localité écrasée par la chaleur qui semble avoir connu mille vies au cours de l’histoire. D’abord fasciné, puis inspiré, il prendra conscience que la ville semble avoir une emprise sur ceux qui y vivent…

Motel Valparaiso est un rêve éveillé nourri d’American way of life et de grands espaces, un premier roman sur lequel plane « une voix de sable mêlée de vent ».

Parution : 3 mars 2022

L’Avenir

Nous sommes à Fort Détroit, ancienne ville industrielle à présent en faillite. Installée dans la maison à demi abandonnée de sa fille, Gloria cherche à découvrir la vérité à propos du drame qui s’est abattu sur sa famille. Et à retrouver ses deux petites-filles, Cassandra et Mathilda.

Petit à petit, Gloria prend la mesure de la désolation qui l’entoure et de la beauté d’une nature qui reprend ses droits. Elle rencontre les derniers habitants du quartier, regroupés en une communauté généreuse et soudée, qui lui indiquent que des « enfants sauvages » ont monté un campement dans la forêt voisine…

Catherine Leroux façonne dans L’Avenir un double fictionnel de Détroit, où aurait cours un « français d’Amérique » aux sonorités à la fois familières et décalées. Cette langue poétique donne chair à des personnages lumineux, émouvants.

Parution : 6 janvier 2022

Les rêves qui nous restent

Traduction : Gilles Marie  Isabel Siklodi  

Natalio est un classe 5, les flics les plus méprisés de la City, chargés d’éliminer discrètement les dissidents. Suite à un accident, il doit se procurer un nouvel « électroquant », robot d’apparence plus ou moins humaine qui lui sert d’assistant. Fauché, il se rabat sur un vieux modèle bas de gamme qui se distingue rapidement par l’inquiétante étrangeté de ses expressions et de ses réactions. Mais Natalio n’a pas le temps de s’interroger sur ces anomalies : il a un nouveau cas à résoudre. Une intrusion a eu lieu dans une de ces usines à rêves où se réfugient tant d’habitants de la City pour échapper à leurs vies misérables. Et des résultats lui sont demandés au plus vite…

Après la trilogie « Santiago Quiñones », Boris Quercia change d’univers et nous projette dans un futur digne d’un Philip K. Dick, gangrené par la marchandisation du vivant et la dépendance aux machines.

Parution : 1 octobre 2021

Villa Wexler

« Qui a approché vraiment les Wexler ? Qui a vécu chez eux ? Qui a surtout disparu avec eux ? Seule Aurore en sait plus que moi, bien plus. Mais tous deux, nous avons failli être absorbés voire digérés par le singulier organe qu’était cette famille. »

La veille de la rentrée scolaire, la famille Wexler s’installe dans une villa reculée, nichée entre collines et sapins. Le père, personnage charismatique, est le nouveau professeur de français de Mathias, 16 ans. L’adolescent va côtoyer les enfants de cet étrange clan. Il y a Karl, qui ne se sépare jamais de sa carabine. Cheyenne, qui passe son temps à cheval. Et Charlotte, la camarade de classe de Mathias, dont il s’éprend. Alors que les deux jeunes gens vivent un premier amour lumineux, une relation trouble se noue entre monsieur Wexler et l’une de ses élèves.

Vingt ans plus tard, Mathias est de retour dans sa ville natale. Il « redouble son adolescence » et replonge dans les zones obscures de son passé.

Découvrez l’incipit de Villa Wexler :

Parution : 2 septembre 2021

Lucero ou la vie fulgurante

Traduction : Hélène Serrano  

Andalousie, 1916. Les tensions se multiplient dans la Vega de Grenade : les journaliers manquent de travail et de pain, tandis que les caciques s’enrichissent en profitant de la guerre pour spéculer sur leur production. C’est dans ce contexte tendu que Lucero, alias Federico García Lorca, va forger sa veine poétique avant de rejoindre Madrid et l’avant-gardisme irrévérencieux de Dalí et Buñuel. Il vivra des échecs retentissants au théâtre, subira la censure et la persécution homophobe de l’époque, mais connaîtra le succès et deviendra pour le peuple espagnol une icône de la liberté.

Aníbal Malvar revisite ici une des pages les plus noires de l’Espagne et s’affranchit du devoir du biographe pour réécrire la tragédie d’un des rares auteurs qui fut de son temps un « classique vivant ».

Parution : 6 mai 2021

Casino Amazonie

Traduction : Diniz Galhos  

Bélem, dans le nord du Brésil. Dans ce pays où tout jeu d’argent est illégal, le docteur Clayton Marollo associe sa passion des cartes et son carnet d’adresses bien garni pour ouvrir des salles clandestines qui accueillent, nuit après nuit, hommes politiques, notables, trafiquants et vrais joueurs.

Gio, jeune homme élevé quasiment dans la rue, se fait remarquer par le tout-puissant Marollo, qui en fait son bras droit. Il se rend vite indispensable, jusqu’à l’arrivée de Paula, jeune joueuse de poker extraordinairement douée, qui fait tourner les têtes et suscite bien des convoitises dans ce milieu très fermé.

Roi, dame, valet : ces trois-là vont se convoiter, se haïr, se perdre.

Bienvenue dans les eaux troubles de Belém.

Edyr Augusto nous plonge à nouveau dans les bas-fonds de la capitale de l’Amazonie, lieu de tous les trafics, en multipliant les portraits d’une humanité-mosaïque.

Parution : 4 mars 2021