Asphalte Café - Le blog d'Asphalte Éditions

Mot-clé - asphalte noir

Fil des billets

28avr. 2014

Marseille Noir bientôt en librairie

C’est l’événement du premier semestre chez Asphalte : la collection « Asphalte Noir » revient en France, pour explorer Marseille. De l’Estaque au Vieux-Port, de la Joliette à la Plaine, de la Belle-de-Mai au Stade Vélodrome, en passant par le Panier ou les îles du Frioul… Marseille Noirdonne la ville à voir, dans toute sa diversité, toutes ses communautés, toutes ses contradictions. Le principe de la collection est comme toujours respecté : des nouvelles noires inédites, écrites spécialement pour ce recueil, une par quartier.

Les auteurs sont tous marseillais de naissance ou d’adoption. Certains sont déjà bien connus des lecteurs de polars, d’autres des amateurs de “blanche” ; vous retrouverez donc dans ce recueil, dans l’ordre d’apparition, des textes de Christian Garcin, François Thomazeau, Patrick Coulomb, René Fregni, Marie Neuser, Emmanuel Loi, Rebecca Lighieri, François Beaune, Philippe Carrese, Pia Petersen, Serge Scotto, Minna Sif, Salim Hatubou et Cédric Fabre.

couv

Le maître d’œuvre de Marseille Noir, l’anthologiste qui a mis le projet sur pied, c’est Cédric Fabre. Journaliste free-lance, Cédric anime des ateliers d’écriture. Passionné par les cultures pop et rock et par les « sous-genres » littéraires, il a écrit des romans flirtant avec l’uchronie et le fantastique (La Commune des minots) et des polars (Marseille’s burning).

À parution mémorable, soirée de lancement mémorable : rendez-vous donc le jour de la sortie, le vendredi 2 mai, à partir de 18h30, à la librairie du MuCEM (1, esplanade du J4, 13002 Marseille), pour rencontrer Cédric Fabre, François Beaune, Philippe Carrese, Patrick Coulomb, Christian Garcin, Salim Hatubou, Marie Neuser, Pia Petersen, Serge Scotto et Minna Sif. Venez nombreux !

flyer

À noter, il y aura d’autres rencontres et événements autour du recueil, à Marseille et ailleurs. Bientôt, un programme détaillé sur ces pages…

En attendant, voici la playlist (presque) complète choisie par les auteurs…

10fév. 2014

Marseille Noir arrive dans la collection "Asphalte Noir" !

Une grande nouvelle pour Asphalte !

Rendez-vous le 2 mai 2014 pour la parution de MARSEILLE NOIR, prochaine destination de la collection « Asphalte Noir »… De retour en France après Paris Noir en 2010… 14 nouvelles noires inédites d’auteurs marseillais de naissance ou d’adoption, qui nous parlent de leur ville, bien loin du sensationnalisme des JT ou du folklore des cartes postales… De la Joliette au Vieux-Port, de Belsunce à la Belle de Mai, du Frioul à Endoume, en passant bien entendu par le Stade vélodrome et le Panier… Marseille dans toute sa diversité, toutes ses communautés, toutes ses contradictions !

couv

L’anthologie est dirigée par Cédric Fabre, auteur de Marseille’s Burning à la Manufacture des Livres. Elle comprend des textes de Christian Garcin, Pia Petersen, René Fregni, Emmanuel Loi, Philippe Carrese, François Beaune, Rebecca Ligheri, Minna Sif, Marie Neuser, Serge Scotto, Patrick Coulomb, Salim Hatubou, François Thomazeau… que du beau monde, donc !

12nov. 2013

Parution de La Havane Noir

Onzième destination du voyage « Asphalte Noir », La Havane Noir, anthologie dirigée par Achy Obejas, rassemble dix-huit nouvelles qui se jouent des clichés qu’on a tous en tête dès qu’on évoque la capitale cubaine. Avec pour fil rouge la question de l’exil et de la survie quotidienne, les auteurs ancrent leurs histoires dans le Cuba de ses habitants, de ses exilés, futurs exilés ou condamnés à y rester.

La Havane Noir

La Havane, souvent, n’est qu’un mythe : un jardin des délices, un tourbillon de danses, mais aussi, paradoxalement, une expérimentation sociale où le pire de la nature humaine est tout simplement nié. Dans cette pure fable, Cuba est un lieu mystique : dépourvu de haine, pur et audacieux, étranger à la cupidité et au meurtre.

Mais telle qu’elle est vécue par ses habitants, La Havane –- qui n’est ni l’île des plaisirs pour touristes, ni une utopie marxiste — est une ville pleine de contradictions souvent douloureuses. […] Elle est légendaire pour son insubordination, mais la pénurie et la propagande ont transformé beaucoup de ses citoyens en délateurs soucieux de plaire aux autorités locales. Sa pauvreté est écrasante, mais l’ingéniosité de son peuple et sa capacité d’adaptation le rendent généreux.

Dans cette ville privée de lumière qui n’est jamais celle des cartes postales, des guides touristiques ou des témoignages de politiciens, de droite comme de gauche, la notion de péché a été chassée par l’urgence du besoin. Et le besoin rend inévitablement sauvage le cœur humain. Dans cette Havane, la délinquance et la violence, bien qu’officiellement vaincues par décret révolutionnaire, restent quotidiennes.

(Introduction, Achy Obejas.)

Au programme de cette anthologie, des textes d’écrivains célèbres — comme Leonardo Padura, qu’on ne présente plus — côtoient des textes de jeunes auteurs encore au début de leur carrière, ou qui abordent le genre noir pour la première fois. Retrouvez ou faites donc connaissance avec Miguel Mejides, Ena Lucía Portela, Mylene Fernández Pintado, Carolina García-Aguilera, Pablo Medina, Alex Abella, Moisés Asís, Arturo Arango, Mariela Varona Roque, Michel Encinosa Fú, Yoss, Lea Aschkenas, Mabel Cuesta, Arnaldo Correa, Oscar F. Ortíz et Yohamna Depestre.

Bon voyage ! Comme d’habitude, en musique…

11avr. 2013

Washington : la dixième destination d'Asphalte Noir

Aujourd’hui paraît la dixième destination de la collection Asphalte Noir : Washington Noir, dirigé par monsieur George Pelecanos.

Depuis Paris Noir, point de départ symbolique, ce voyage noir littéraire vous a menés du Londres punk au Los Angeles des arrière-cuisines et des escaliers de service, avant de faire une pause dans un Brooklyn en mutation. Vous avez découvert que Rome, ce n’est pas seulement des monuments et des musées, avant de poser vos valises dans un Mexico tentaculaire, puis dans un Delhi tiraillé au quotidien entre valeurs ancestrales et modernité effrénée. Vous avez laissés de côté la plage et l’Art nouveau de Barcelone pour vous frottez à ses ruelles inconnues, vous avez accosté sur Haïti, goûté à ses traditions, sa diaspora, ses mystères et la vitalité toujours renouvelée de ses écrivains. 

Vous êtes maintenant invités à découvrir Washington, celui de Pelecanos, qu’on ne présente plus (mais pour les amnésiques, c’est ici.) Cette ville n’est pas que la capitale américaine, pas que le lieu du pouvoir, de la politique et des grandes décisions historiques. Il y sera question de “l’opposition constante entre des mondes forcés à cohabiter” (comme le dit Encore du Noir dans son avant-critique.) 

Car au-delà des équipes d’hommes et femmes politiques qui arrivent et partent selon les mandats, il y a des habitants, dans cette ville  : “Voici un autre mythe qui a besoin d’être réfuté : ce n’est pas une ville de passage, comme elle est si souvent et ridiculement décrite. Un très faible pourcentage de la population va et vient tous les quatre ou huit ans, arrivant ou repartant avec le staff administratif de la majorité présidentielle du moment. La majeure partie des habitants de D.C., dont beaucoup sont venus du Sud, vivent ici depuis des générations. D’autres sont venus et viennent encore de l’étranger, ou d’autres États, en quête de nouvelles opportunités, surfant sur la prospérité qui a marqué les années d’après-guerre. Beaucoup sont venus avec le désir de faire partie de ce royaume d’abondance apparu au début des années 1960.” Pelecanos, introduction.

Hebergeur d'image

Que dire de plus ? Traduit par monsieur Sébastien Doubinsky et disponible en librairie dès aujourd’hui !

11juin 2012

Barcelone Noir : la playlist !

Barcelone est la huitième destination à trouver sa place dans la collection Asphalte Noir. Dirigée par Carmen Ospina et Adriana V. Lopez, traduite par Olivier Hamilton, Barcelone Noir rassemble quatorze nouvelles inédites et vous emmène dans la capitale catalane, ville chérie par les touristes du monde entier, connue surtout pour son architecture, sa plage, sa vie nocturne prometteuse, ses musées, sa gastronomie. Ici, bien entendu, vous ne vous cantonnerez pas aux Ramblas et aux ruelles de la Ciutat Vella. Vous poserez le pied dans d’autres lieux, d’autres quartiers vraiment mal famés.

Mais ce sont les premiers critiques qui en parlent le mieux :
  • “Autour, une poignée d’autres textes, avec des auteurs connus ou pas en France, mais qui tous explorent cette ville si particulière, sans se contenter de la réduire à son emblème «GAUDI», mais fouillant ses quartiers et son histoire. Ajoutez à l’ensemble une playlist spécialement compilée pour l’occasion et vous mesurerez toute l’efficacité de cette sympathique maison d’édition.” Christophe Dupuis, Bibliobs.com
  • “Ce sont ces aspects multiples qui font l’identité de la ville et leurs pendants les plus sombres qui nous sont présentés dans les quatorze nouvelles de ce recueil que l’on ne passera pas en détail mais dont on peut d’ores et déjà dire qu’une nette majorité valent assurément le détour et que quelques unes sortent nettement du lot et, à elles seules, justifient la lecture de ce recueil” Yan Lespoux, blog Encore du Noir.
  • “On découvre au détour de ces nouvelles une Barcelone jusque-là - pour moi - inconnue, on y sent l’empreinte de l’histoire, de ses bouleversements architecturaux, dus notamment aux jeux olympiques de Barcelone, mais aussi de ses mutations sociales - homosexualité, disparités entre très riches et très pauvres, toxicomanie…” F. Lambert, Babelio.com

Comme le veut la tradition, voici la playlist de l’anthologie : chaque contributeur a choisi un morceau rien que pour vous…

- page 1 de 4