J'ai été Johnny Thunders est disponible en librairie depuis le 3 mars. Trois petites semaines qui ont déjà permis de vous faire aimer ce troisième roman de Carlos Zanón, un roman noir, rock, subtil et très juste sur les idéaux, les rêves de jeunesse, le monde de la nuit, les excès et le retour à la réalité, celle que parfois on aimerait oublier mais qui nous rattrape, inéluctablement. Francis, alias Mr Frankie quand il était sur scène, nous entraîne dans dans son quartier natal, à Barcelone, où il revient pour se refaire, dans tous les sens du terme, se retaper, prendre soin de vieille carcasse et devenir enfin un bon père, un bon frère et un bon fils. Mais vous êtes nombreux  en parler mieux que nous !

Les libraires & chroniqueurs en parlent

  • « Un roman qui a tout pour devenir culte dans le domaine du noir. » Jacky Flenoir, Librairie Calligrammes.
  • « [J'ai été Johnny Thunders] fait définitivement entrer Carlos Zanón dans la cour des grands, en digne héritier de Montalbán ou de Ledesma, ses compatriotes, et, osons le dire, de Jim Thompson. » Marc Fernandez, Métronews.
  • « Entraînant et glaçant comme Born to lose de Johnny Thunders. » Jean-Michel Clerc, Decitre Genoble.
  • « Jubilatoire ! » Julien Védrenne, k-libre.fr
  • « Un roman qui prend aux tripes, un long riff de guitare désespéré dans la nuit. » Sébastien Lavy, Librairie Page et Plume, Limoges.
  • « Un chef d’œuvre de roman noir, ardent, urgent, émouvant et plein d'autres trucs encore. » Patrick Cargnelutti, Quatre sans quatre.
  • « Un roman noir pétri de riffs, de sueur et d'amertume. Bravo. » Benoît Minville, Fnac Défense.

Retrouvez Carlos en France sur la route des festivals

Lancement parisien le 30 mars

Rendez-vous à la librairie L'Humeur Vagabonde (44 rue du Poteau, 75018 Paris) à partir de 19 heures, en présence de l'auteur et de son traducteur. (Page événement Facebook)

flyer_johnny.jpg

Au festival Quais du Polar à Lyon du 1er au 3 avril

Vendredi 1er avril à 16h30, Opéra de Lyon – Amphi Opéra

Savoir tirer des mots comme des balles : une question de style. Dialogues, images, ironies, ellipses et métaphores : le roman noir est une affaire de style. Qui sent le vécu, la fidélité sociale, le mix d’oralités, l’esprit pop, ou l’invention d’une langue.
Avec Patrick Delperdange (Belgique), Janis Otsiemi (Gabon), Irvine Welsh (GB), Carlos Zanón (Espagne). Présenté par Philippe Manche.
Table ronde suivie d'une dédicace à la grande librairie du Polar, sur le stand du Bal des ardents.

Samedi 2 avril à 10h30, Chapelle de la Trinité

Plus belle la ville ? Comment le roman noir demeure un genre urbain. De sa naissance avec Edgar Poe jusqu’aux séries télé d’aujourd’hui, en passant par les auteurs américains du XXe siècle : le polar est le genre urbain par excellence. Visite de quelques villes éternelles revisitées par des auteurs devenus, le temps d’un roman, sociologues et architectes.
Avec Donato Carrisi (Italie), Walter Lucius (Pays-Bas), Michèle Rowe (Afrique du Sud), Richard Price (USA), Carlos Zanón (Espagne). Présenté par Christine Ferniot.
Dédicace à la grande librairie du Polar, sur le stand du Bal des ardents, de 14h30 à 16h30 puis de 19h à 20h.

Dimanche 3 avril

Dédicace à la grande librairie du Polar, sur le stand du Bal des ardents, de 10h à 11h30.

Au salon du livre de Genève

Le samedi 30 avril à 15 heures

Polar, miroir de la misère humaine. Rencontre entre Carlos Zanon, Alan Carter et Joseph Incardona.
Table-ronde suivie d'une signature sur l'espace polar jusque 18 heures.

Au festival Le Goéland Masqué à Penmarc'h du 13 au 16 mai.

Samedi 14 mai à 17h30

La littérature noire est-elle une littérature du réel ? Rencontre au bar Le Nautilus. Avec José Carlos Somoza, Carlos Zanón, Carlos Salem et José Luis Muñoz.
Carlos sera présent tout le long du festival pour des dédicaces.

Au festival Un aller retour dans le noir à Pau les 1er et 2 octobre

Programme à venir...