Asphalte Café - Le blog d'Asphalte Éditions

11sept. 2015

Edyr Augusto au festival Les Mots Doubs

Guillermo Saccomanno ne sera pas seul à représenter Asphalte à Besançon, au festival Les Mots Doubs du 18 au 20 septembre 2015. Il sera accompagné d'Edyr Augusto, l'auteur brésilien de Belém, Moscow et plus récemment de Nid de vipères. Edyr était déjà venu en France au mois de mars pour le Salon du Livre de Paris ainsi que pour Quais du Polar à Lyon. A cette occasion, il s'était vu remettre le prix Caméléon du roman traduit pour Belém, prix partagé avec son traducteur, le talentueux Diniz Galhos.

Voilà donc une nouvelle occasion de rencontrer Edyr et de l'entendre parler de l'État du Pará et de ses inspirations ! Bisontins, Bisontines et autres visiteurs des Mots Doubs, ne ratez pas la table ronde "Un monde très noir", le samedi 19 septembre à 11 heures, dans la salle des cafés littéraires. Edyr y interviendra en compagnie de Sam Millar et Todd Robinson.

Edyr Augusto à Quais du Polar, mars 2015 (copyright : Bouchard)

01sept. 2015

Basse saison : que deviennent les stations balnéaires quand partent les touristes ?

C'est la rentrée chez Asphalte ! L'été se termine, que vienne le règne de la basse saison...

Notre titre de septembre se distingue du reste de notre catalogue par son aspect même : près de 600 pages, un format plus grand que de coutume, une maquette différente... Nous avons voulu offrir à ce roman hors normes un digne écrin !

Basse Saison est le portrait surprenant et audacieux d'une station balnéaire de la côte atlantique argentine, Villa Gesell, durant les mois creux. Une fois les visiteurs retournés chez eux, que se passe-t-il dans cette ville balayée par le vent ? Récit choral soutenu par les voix de l'ensemble des habitants, Basse Saison impressionne par son atmosphère à la Twin Peaks et son écriture ciselée. Rumeurs, surveillances, faits divers, corruption et emballement médiatique sont au programme...

Fais attention. Ici, il y a toujours quelqu’un qui te regarde. Cette persienne-ci s’est relevée de quelques centimètres, ce rideau a bougé, quelqu’un guette derrière cette haie. Tu es surveillé. Toujours. Et de la même manière qu’on t’observe, toi, sans que tu le saches, bientôt tu commenceras à nous observer. Mais ne va répéter à personne que je te l’ai dit. À personne.

 

De Guillermo Saccomanno, grand monsieur des lettres argentines, nous avions publié en 2012 L'Employé, traduit comme Basse saison par Michèle Guillemont. À l'occasion de cette nouvelle parution, l'auteur est de passage en France du 18 septembre au 3 octobre. Voici toutes les occasion de le rencontrer...

18-20 septembre: Besançon

Festival Les Mots Doubs.
À ne pas manquer, le samedi 19 septembre à 18h00, table ronde "Du monde entier" avec Miguel Bonnefoy, Pierre Deram, Guillermo Saccomanno et Sigolène Vinson.
Pour les dédicaces, retrouvez Guillermo Saccomanno sur le stand de la librairie Forum.

24 septembre : Paris

Présentation du livre Amor Invertido, écrit à quatre mains par Guillermo Saccomanno et Fernanda Garcia Lao, à l'Ambassade argentine à Paris.
Discussion avec les deux auteurs et leurs traductrices, Michèle Guillemont et Isabel Gugnon.
Rendez-vous à 18h30 à l'Ambassade, 6 rue Cimarosa, Paris 16.

26-27 septembre: Lisle-sur-Tarn

Festival Lisle Noir organisé par l'association Polars sur Garonne.
Rencontre avec Guillermo Saccomanno le samedi 26 septembre à 17 h 30 à l'office du tourisme de Lisle-sur-Tarn. Rencontre animée par Céline Fion.

30 septembre: Paris

Rencontre exceptionnelle à la librairie Le Comptoir des mots (Paris 20) animée par Philippe Guazzo.
Rendez-vous à partir de 20 heures au Comptoir des mots, 239 rue des Pyrénées.
Page Facebook de l'événement.


2 octobre: Lille

Après-midi :
Conférence "Journalisme narratif et créations artistiques", avec Guillermo Saccomanno, animée par Michèle Guillemont.
Rendez-vous à 14 heures à la Maison européenne des sciences de l'Homme, 2 rue des Canonniers.

Soir :
Rencontre bilingue à la Librairie VO, animée par Juan Carlos Mondragón.
Rendez-vous à partir de 19 heures à la librairie VO, 53 rue du Molinel.
Page Facebook de l'événement.

3 octobre: Paris

Rencontre bilingue à la nouvelle librairie Cien Fuegos (Paris 11) avec Guillermo Saccomanno et Fernanda Garcia Lao.
Rendez-vous à partir de 19 heures à Cien Fuegos, 4 rue de la Forge royale, Paris 11.

19mai 2015

La Comédie du Livre à Montpellier : le programme Asphalte

La Comédie du Livre de Montpellier aura lieu cette année du 29 au 31 mai ! Asphalte sera présent en force avec trois auteurs invités : Carlos Zanón et Aníbal Malvar, dans le cadre de la thématique "Littératures ibériques", mais aussi Timothée Demeillers, auteur de Prague, faubourgs est.

Vous pourrez retrouver nos auteurs sur les stands librairie (pôle 1) pour des séances de dédicaces, mais également assister aux tables-rondes suivantes :

Vendredi 29 mai

De 18 h à 19 h 30 : "La ville aux mille visages : splendeurs et misères de l’urbain"

Des bidonvilles désolés de la banlieue de Madrid chez Aníbal Malvar à la solitude hantée d’une grande ville espagnole dans le roman de Joaquín Pérez Azaústre, en passant par la nuit madrilène, ses tentations et ses dérives dans La Ville disjonktée de José Angel Mañas, l’univers urbain est un personnage incontournable du roman espagnol contemporain. Retour sur quelques-unes de ses plus fascinantes incarnations. Animé par Jonathan Siksou.
Avec : José Angel Mañas, Joaquín Pérez Azaústre et Aníbal Malvar
Lieu : Auditorium de la Panacée

Samedi 30 mai

De 10 h à 11 h 30 : Petit-déjeuner littéraire

Les éditions Asphalte publient depuis 2010 des fictions « urbaines et cosmopolites ». Si Barcelone est au coeur des romans noirs de Carlos Zanón, le Poblao, bidonville en marge de Madrid, sert de cadre au roman du galicien Aníbal Malvar… Un café très, très noir, en compagnie de l’éditrice et de ses deux auteurs. Animé par Jérôme Dejean et l'association Amitiés Franco-colombiennes de Montpellier.
Sur inscription à comediedulivre@ville-montpellier.fr
Avec Carlos Zanón, Aníbal Malvar et les éditions Asphalte
Lieu : Gazette Café

De 13 h à 14 : "Écriture urbaine"

Les villes ont de tout temps inspirés les écrivains. Au-delà du simple décor, deux grandes capitales européennes, Barcelone et Prague, s'animent et se dévoilent sous les plumes de Grégoire Polet (Barcelona) et Timothée Demeillers (Prague, faubourgs est). Animé par Marie-Pierre Soriano.
Avec : Grégoire Polet et Timothée Demeillers
Lieu : Canopé, salle Méditerranée

De 21 h à 22 h 30 : "Barcelone, ville noire"

Barcelone, capitale du roman noir européen ? L’affirmation ne semble pas exagérée tant la grande ville catalane regorge d’écrivains de talent qui ont su considérablement renouveler le genre et inscrire ses places, ruelles, marchés et bars dans l’imaginaire des lecteurs du monde entier. Mais de quelle Barcelone parle-t-on ? Est-elle une, ou plusieurs ? Redécouvrez une ville que vous croyez connaître en compagnie de trois de ses meilleurs auteurs ! Animé par Sophie Savary.
Avec Alicia Giménez Bartlett, Carlos Zánon, Aro Sáinz de la Maza.
Lieu : centre Rabelais.

Dimanche 31 mai

De 10 h à 12 h 30 : "Littérature, politique et critique sociale"

Que peut aujourd’hui la littérature ? A-t-elle conservé sa puissance émancipatrice ? Est-elle un outil pertinent de la critique sociale ? Cette dernière prend en tout cas des formes très différentes chez nos deux auteurs : roman inspiré et hugolien chez Aníbal Malvar, fable dramatique caustique proche du théâtre de l’absurde chez le catalan Pau Miró. Animé par Catherine Pont-Humbert.
En partenariat avec la maison des tiers mondes et de la solidarité internationale.
Avec : Aníbal Malvar et Pau Miró
Lieu : espace Martin Luther-King

De 16 h 30 à 18 h 30 : Découvrez le castillan avec… le Galicien Aníbal Malvar !

Une découverte ludique, littéraire et gastronomique du castillan, l’une des quatre langues officielles de l’Espagne, en compagnie d’un professeur de castillan, d’un œnologue et de l’écrivain Aníbal Malvar, romancier d’origine galicienne, qui a fait le choix du castillan pour écrire La Ballade des misérables. Un atelier proposé par l'Hispanothèque.
Sur inscription à contact@hispanotheque.com ou au 09 72 45 65 31.
Lieu : salle Pétrarque

À bientôt sur la place de la Comédie !

13mai 2015

Étonnants Voyageurs 2015, c'est parti

Aníbal Malvar, l'auteur du très remarqué La Ballade des misérables, paru en novembre dernier chez Asphalte, arrive en France pour le festival Étonnants Voyageurs à Saint-Malo, dont il est l'un des invités officiels. Cette année encore, vous pourrez également retrouver une bonne partie du catalogue Asphalte sur le Salon du livre grâce à la librairie L'Odyssée. Rendez-vous du 23 au 25 mai sur le stand 122 !

Durant ces quelques jours, Aníbal Malvar participera aux tables-rondes suivantes :

  • Le 23 mai de 15h15 à 16h15 : "Polars du monde entier"
    Lieu : Univers (Grande Salle)
    Avec : Aníbal Malvar, DOA, Matthew Mc Bride et Antoine Tracqui.
  • Le 24 mai de 11h15 à 12h15 : "Au bord du gouffre"
    Lieu : Univers (Grande Salle)
    Avec : Aníbal Malvar, Sophie Bienvenu, Sylvain Pattieu, David James Poissant.
  • Le 25 mai de 11h45 à 13h00 : "Polars européens"
    Lieu : La Grande Passerelle, salle 1
    Avec : Aníbal Malvar, Victor Del Arbol, Arnaldur Indridason, Zygmunt Miloszewski.
  • Le 25 mai de 14h à 15h30 : "L'écriture du réel"
    Lieu : Salle Maupertuis
    Avec : Aníbal Malvar, Pascal Dessaint, John King, Sylvain Pattieu.

Vous le retrouverez également au Salon du livre sur le stand 122 pour des séances de dédicaces.

Rendez-vous sur le site du festival pour en savoir plus sur les lieux, horaires, infos pratiques, etc.

Après ces réjouissances malouines, Aníbal rejoindra le festival La Comédie du Livre à Montpellier, qui se tiendra du 29 au 31 mai. Programme détaillé à venir !

06mai 2015

Asphalte a cinq ans... et cinquante livres !

Le 6 mai 2010 paraissaient les deux premiers romans d’Asphalte : Pommes de Richard Milward et Chat sauvage en chute libre de Mudrooroo. Deux traductions, deux textes qui témoignaient déjà de notre envie d’arpenter le monde, par le biais d’une littérature ancrée dans le monde, dans la ville, dans la société. 

Depuis, la maison s’est agrandie, les fondations ont été renforcées, le toit rehaussé, des pièces ajoutées, en un mot : un véritable catalogue s’est créé. Asphalte accueille des écrivains venus des quatre coins du monde : Royaume-Uni, Australie, Argentine, France, Italie, Allemagne, Espagne, États-Unis, Haïti, Venezuela, Canada, Chili, Cuba, Mexique, Thaïlande, Inde, Pérou, Brésil, Irlande, Belgique… Et nous espérons explorer avec eux d’autres régions du globe. Ces auteurs, nous les avons choisis pour leurs voix fortes, souvent atypiques, et (nous l’espérons) toujours originales.

Mais Asphalte, c’est également un noyau de traducteurs et une équipe de lecteurs. Sans leur expertise, leurs éclairages, leurs conseils, leurs ressentis, leurs mises en gardes, leurs projets, leurs points de vue et leur travail, rien n’aurait été possible.

Un grand bravo aussi à nos équipes de représentants, qui ont su transmettre aux libraires notre enthousiasme et notre passion, malgré nos hésitations et bafouillages en réunions commerciales. Merci à toute l’équipe de la diffusion Seuil ainsi qu’à notre parrain.

On nous demande souvent si, avant de se lancer, nous n’avons pas eu peur. Peur, non. Ou alors on a oublié. Car c’est l’envie qui prime, la motivation, la conviction que les livres que nous choisissons méritent d’être publiés et défendus, au-delà des barrières des genres, auprès des représentants, auprès des libraires, auprès des journalistes, chroniqueurs et blogueurs, auprès des lecteurs.

On nous demande souvent également de résumer l’esprit Asphalte, celui qui anime la maison et souffle sur tout le catalogue. On voit plutôt ça comme un nuage, avec plein de choses de dedans, sûrement pas comme une ligne droite. Ou alors comme un coin de rue où viendraient se rejoindre tout un tas de gens qui pourraient bien s’entendre, mais qui sont tous différents. On apporte des chaises, on s’installe, on discute, et on se retrouve dans une eau-forte de Roberto Arlt

En ce jour anniversaire, on pense bien fort à ceux qui nous accompagnent et nous suivent depuis cinq ans, et on les remercie du fond du cœur. Nous, on est prêtes pour cinq années de plus, et on travaille évidemment sur la suite. D’ailleurs, hasard du calendrier : demain sort notre cinquantième titre, l’explosif Tout ce qui fait BOUM du Barcelonais Kiko Amat, dont c’est la première traduction en français… Et nous sommes particulièrement ravies de marquer le coup par la parution de ce roman débordant de bonne humeur et d’énergie.

Comme toujours, on vous laisse en musique avec cet extrait de la playlist de Tout ce qui fait BOUM

Claire et Estelle

- page 2 de 31 -