La Ballade des misérables

La Ballade des misérables

Aníbal Malvar

Traduit de l'espagnol par Hélène Serrano.

Fictions

978-2-918767-46-6

23 €

Paru en novembre 2014

le livre

PRIX VIOLETA NEGRA 2015 - Madrid, de nos jours. Des enfants gitans disparaissent, sans que les autorités s'en émeuvent. Puis c'est le tour de la petite-fille de Perro, patriarche du Poblao, bidonville en marge de la ville. Hors de lui, le vieil homme abat un innocent qu'il pensait coupable, ce qui aboutit à l'ouverture d'une enquête. Ou plutôt de deux.
Côté gadjo, c'est l'inspecteur O'Hara qui est sur le coup, accompagné de son perroquet et précédé de sa sale réputation. Il est aidé dans sa tâche par Ximena, jeune fille de bonne famille devenue journaliste idéaliste.
Côté gitan, c'est le ténébreux Tirao qui est chargé de l'investigation par Perro lui-même. Mais le passé de cet ancien toxicomane va bientôt le rattraper...
La Ballade des misérables est un roman choral d'une ironie mordante et d'une poésie sombre, aux accents hugoliens, qui nous plonge dans une Madrid méconnue et baroque.

l'auteur

Aníbal Malvar est né en 1964 en Galice. Journaliste de profession, il traite dans ses articles de l'ETA, d'immigration et de trafic de drogue. Il est aussi romancier et écrit en galicien et en castillan. Dans La Ballade des misérables, il allie son talent de conteur à sa légitimité de journaliste.
Aníbal Malvar a également traduit l'oeuvre de Georges Brassens en galicien.

les bonus

En images

Couverture basse résolution

Couverture haute résolution

En textes

Extrait

Argumentaire

Revue de presse

En sons